ENSEMBLE TOUT EST POSSIBLE

LEO LAMPS, gardien rejoint le HBH71 !

LEO LAMPS, gardien rejoint le HBH71 !

Publié le 28 avril 2021
Un nouveau gardien pour la N1 du HBH71
Photo actualités

Le HBH71 tient son gardien pour épauler Anthony CARETTE. En effet Léo LAMPS, qui n’est pas  inconnu dans la région vient de signer pour la saison 2021-2022

Agé de 21 ans, 1M88 pour 93 kgs, Léo arrive de Cournon d’Auvergne (N1M), après avoir fait toute sa formation dans les Hauts de France

Bonjour Léo, peux tu te présenter et nous raconter ton parcours ?

Léo Lamps: J’ai commencé le handball au club de Wahagnies, de U11 jusqu’en U15. J’étais joueur de champ jusqu’en première année de U15 (arrière et pivot). Je faisais du tennis à côté, et j’ai eu quelques problèmes aux chevilles. Je ne voulais pas arrêter le sport, le Hand, et le coach m’a mis aux buts.

En moins de 15, le poste a commencé à me plaire. Je trouvais que c’était un poste à part.

Je suis rentré au pôle de Dunkerque, et j’ai rejoint l’US Dunkerque lors de ma deuxième année de pôle, j’ai fait les U18 France deux ans, jusqu’en première.
En Nationale 2, le gardien Julien Gardenat a dû se faire opérer des hanches, j’ai donc commencé à jouer en N2 à environ 16 ans. J’ai joué en N2 avec le pôle en parallèle, on a fait la montée en N1, puis j’ai signé pour la saison 2020-2021 à Cournon d’Auvergne en N1, expérience qui aura été de courte durée rattrapée par le COVID…..

Que gardes tu de ton passage à Dunkerque ?

“Le pôle de Dunkerque, le club de l’USDK et tous leurs éducateurs. Si j’en suis là, c’est grâce à eux, c’est sûr.

Le pôle m’a énormément apporté en expérience, et j’ai eu la chance de côtoyer Julien Gardenat. C’est un mec qui m’a transmis tout ce qu’il savait pendant qu’il était sur le côté. C’est grâce à lui si aujourd’hui j’ai ce niveau. Il m’a fait grandir !

Et puis  ma dernière saison à Dunkerque, c’est avant tout celle d’une bande de potes fantastiques, avec des Alexis Gilmé, des Léo Péral… On était tous ensemble au Pôle et on se retrouve dans la même équipe, ça donne une cohésion de fous furieux et des résultats, puisqu’on a fait 3e de N2 avec la montée à la clé. Franchement très belle année et plus que sportivement, c’est surtout humainement que c’était incroyable. On n’a jamais autant rigolé avec cette bande de potes.

 Mais  c’est aussi mes  3 premières sorties avec l’équipe pro de l’USDK, un match de Lidl Starligue contre Nîmes et deux matchs de Coupe de France contre Sarrebourg et le Paris SG, et un  premier arrêt sur un pénalty de Mikkel Hansen ! Même là quand j’en reparle j’y crois encore pas.

Léo, un dernier mot

“Je suis heureux d’arriver à Hazebrouck et j’ai hâte de reprendre le handball car çà manque réellement ”