ENSEMBLE TOUT EST POSSIBLE

En N1, HBH71 – Asnières : 26-29 (12-15)

En N1, HBH71 – Asnières : 26-29 (12-15)

Publié le 17 septembre 2012
Une défaite…prometteuse ???!!! Samedi soir, pour sa première sortie, la promo 2012/2013 du HBH71 s’est inclinée face à Asnières sur le score de 26 à 29. Pour une première, les supporteurs Jaune et Noir espéraient surement un autre dénouement, et même si la défaite à domicile est douloureuse, à y regarder de plus près, quelques […]

Une défaite…prometteuse ???!!!

Samedi soir, pour sa première sortie, la promo 2012/2013 du HBH71 s’est inclinée face à Asnières sur le score de 26 à 29.

Pour une première, les supporteurs Jaune et Noir espéraient surement un autre dénouement, et même si la défaite à domicile est douloureuse, à y regarder de plus près, quelques satisfactions existent tout de même.

Les recrues ont répondu à l’appel. Un premier but d’Alioune Sylla, immédiatement suivi par Arthur Guérin… Individuellement, tous ont été présents, et ont montré de belles qualités, Thierry Micolon peut en être satisfait. Les cadres ont aussi montré la voie. Meilleur buteur Morgan Lyoen (8 buts), Léo Deblonde s’est fait entendre en défense et Anthony Carette a une nouvelle fois réussi une grande partie.

Qu’a t’il manqué aux flamands pour maintenir le rythme du début de partie (4-1 à la 5ème) ? Un leader. En l’absence de Sélim Tami blessé, les Jaune et Noir ont paru parfois perdu en attaque, et à de nombreuses reprises, c’est sur un exploit individuel que l’action se concluait. Côté défense, même si Asnières a souvent récupéré des ballons “chanceux”, il faut noter un manque d’agressivité,à Desbuquois, il faut se faire respecter, à plusieurs reprises les Asniérois ont pu shooter à 9m sans être inquiétés…

Il faudra, pour la semaine prochaine, resserrer les boulons, pour un délicat déplacement à Saran. Espérons que Sélim Tami sera remis, pour à nouveau jouer le rôle de régulateur.

En conclusion, le coach flamand peut quand même retirer des satisfactions de ce match. Il y a encore du travail, mais le potentiel est bien présent.

Xavier Bollier

;

;