HBH71 – Gonfreville : la réaction des entraîneurs en vidéo

Interviews d’après match

Retour en vidéo sur le match de samedi, HBH71 – Gonfreville, avec la réaction de Norbert Vanegue l’entraîneur de Gonfreville et celle de Thierry Micolon. En bonus, Patrice alias Chtipat nous gratifie d’un superbe montage photo, un clic pour avoir l’image en grande taille. X.B.

HBH71-Gonfreville

Une réflexion au sujet de « HBH71 – Gonfreville : la réaction des entraîneurs en vidéo »

  1. Alain DUBOIS

    « Ça se jouera peut-être lors du dernier match à Paris, sur la dernière attaque, à la dernière seconde. »

    Mon cher Franck, nous devons tous avoir en tête cette conclusion de ton interview dans la Voix du Nord.
    Beaucoup d’entre nous savent combien sont immenses les efforts que fournit l’équipe première. L’année ressemble, sans modération, à toute cette complexité qu’offre ce championnat de D2 avec, en plus, pour notre club, la découverte de ce monde nouveau.
    Aussi devons nous, dès à présent, vous remercier, vous l’équipe première, de nous apporter autant de palpitant et de fierté pour notre club. Avec les filles, bien sûr, qui montrent que le club est construit sur de solides bases.
    Vous les anciens avec toute votre expérience, votre patience et votre abnégation dans l’effort, vous nous apportez la solidité.
    Vous les jeunes joueurs qui avaient dù sauter deux échelons en deux ans [dont nous sommes, nous les nombreux supporters, incapables de mesurer réellement la différence de niveau], vous nous apportez l’envie exaltante de poursuivre cette aventure.
    Toi Thierry qui a tant à assumer, en toute responsabilité et toute honnêteté dans tes choix, tu apportes la lucidité de la difficulté de ce jeu de haut niveau dont tu dois, dès à présent, tenir compte pour préparer l’avenir.
    Vous les responsables du club, vous nous apportez la clairvoyance et vous assumez cette lourde charge de gestion d’une histoire fantastique construite voilà plus de trente ans. Vous êtes sans doute déjà dans les starting blocks de l’an prochain, quel que soit le résultat final.

    Mon cher Franck, le club mérite bien plus que le surnom d’un « petit club », même si d’autres le pensent et je sais que l’on peut faire confiance à tous pour vous permettre de nous conduire à renouveler l’aventure, même s’il faut attendre la dernière seconde. Merci à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *